(4) d’une histoire qui  fait un galop (façon de parler) d’essai

 

 

 

A sept heures du matin ce jour là ( levée tôt à cause de la chaleur) Sonia roulait aussi allègrement que le permettait l’état fraîchement rénové de « LECAMION » Ainsi se nommait le véhicule jaune quasi-historique dont elle avait fait l’acquisition deux semaines plus tôt et que son vieux pote  Samir, mécanicien à ses heures, avait remis en état pour elle. Ce n’était pas encore le voyage, mais une sorte de hors-d’œuvre. Deux jours de ballade et une nuit sur la plage, histoire de tester la ferraille à roulettes et son courage à elle. De toute façon, ce n’était pas grand chose que d’aller dormir aux Salins, elle l’avait fait tant de fois par le passé, oui mais voilà, le passé était passé justement, depuis pas mal de temps, et elle était seule. De toute façon aussi, même le premier voyage qu’elle envisageait avec « Lecamion » n’était pas très exotique, juste un petit tour de France avec quelques incursions hors frontières ici ou là. Si ce premier voyage se passait bien, alors, elle verrait.

Juste comme elle venait de dépasser Arles, et d’y laisser son premier auto-stoppeur, un danois discret qui avait peu parlé, elle aperçut au bord de la route sa voisine Clara le pouce en l’air, pas tellement dans la direction du lycée. Lecamion pila. Clara monta.

-Tu ne m’avais pas dit que tu partais déjà, dit-elle. Tu aurais pu me prévenir.

-C’est juste un galop d’essai, répondit Sonia. Je pars dans quinze jours. Et toi, tu ne m’avais pas dit que tu avais une sortie pédagogique.

Clara sourit. « C’est mon anniversaire la semaine prochaine. Je n’aurais pas voulu que tu loupes ça. » 

******************************************************************************************************

 Oh pardon vous étiez là? C'est bon signe. Non, je n'ai rien à ajouter aujourd'hui...mais merci d'être venus.